L'Or Blanc : Petits et grands planteurs face au «boom» de l'hévéaculture (Viêt Nam-Cambodge)

Les hauts-plateaux méridionaux du Viêt Nam et du Cambodge connaissent depuis le milieu des années 2000 une forte augmentation des superficies plantées en hévéa. Les booms de l’hévéaculture diffèrent significativement de part et d’autre de la frontière, mais ils sont également étroitement liés dans le contexte d’une intégration régionale des filières et des territoires qui se renforce. Cette transformation est impulsée par le jeu de marchés globalisés et de puissants acteurs étrangers tels que la Chine et la Malaisie, mais les gouvernements nationaux jouent également un rôle important en matière d’accès et d’usage des terres agricoles. L’or blanc et les nouveaux eldorados ne sont pas qu’un enjeu économique ; sont également en jeu les influences et les rapports de force entre les pays de la sous-région du Grand Mékong, à l’image des importantes transactions foncières transnationales.

Pour mieux comprendre la transition agraire actuelle impulsée par le boom de l’hévéa, les auteurs de cet ouvrage ont tenu à revenir sur l’histoire, l’époque de la colonisation européenne et les expériences socialistes. L’ouvrage analyse également la capacité des populations locales à résister aux pressions des nouveaux arrivants et la compétition que représentent les plantations d’hévéa de grande taille mécanisées.

Mise en ligne : 05 septembre 2014 | Mise à jour : 05 septembre 2014 | Auteur : Eric Léonard