La gouvernementalité rurale dans les pays du Sud

Ce dossier thématique de la revue Critique Internationale explore les liens entre la formation des États, les enjeux fonciers, les migrations en milieu rural et le déclenchement de conflits violents à travers un regard pluridisciplinaire sur des configurations nationales variées.
Bien qu’il soit hétérogène et non indexé à une thématique précisément délimitée, ce qui est désigné ici comme le nexus EFMC (État, foncier, migrations, conflits) configure aujourd’hui un champ de recherche qui suscite une abondante littérature et sert de terrain d’application
fertile aux approches « par le bas » (ou processuelles) du changement social dans les sociétés agraires. Les contributions réunies dans ce dossier portent sur des terrains très différents (Colombie, Afghanistan, Mexique, Guyane) et relèvent de disciplines variées (science politique, anthropologie, droit, géographie). L'exploration du nexus EFMC dans ces différentes configurations est une contribution à la compréhension des processus de construction de la « gouvernementalité rurale » dans les sociétés du Sud, aujourd’hui largement « rurbanisées » et aux activités économiques diversifiées.

Mise en ligne : 27 avril 2017 | Mise à jour : 27 avril 2017 | Auteur : Eric Léonard