Recherche par catégorie

Type ou thème

Zone géographique

Recherche libre

« Appel aux investisseurs ». Quelles conséquences sur les rapports fonciers à l’Office du Niger au Mali ?

Au Mali, l’Office du Niger a représenté un paradigme d’intervention étatique dans les formes d’aménagement et de gestion de l’espace hydro-agricole. Cette intervention a conduit à des résultats remarquables en termes de production et de productivité agricole, mais elle a aussi conduit à une très forte pression sur les ressources et à la mise en place d’une infrastructure administrative lourde autour de l’entretien et de l’extension des périmètres aménagés. Depuis le début des années 2000, la chute de l’aide publique au développement a conduit le gouvernement malien à reconsidérer sa stratégie de développement de l’infrastructure hydraulique. A l’instar de nombreux pays africains, l’Etat Malien a fait le choix, de recourir à des investissements privés, vus à la fois comme une source de capitaux, mais aussi comme moyen d’assurer une mise en valeur plus « moderne » que celle du petit paysannat.
Cet appel aux investisseurs privés participe d’un phénomène international, largement médiatisé sous la qualification d’accaparement foncier. Cet article propose d’analyser comment se met en oeuvre la gestion des terres irriguées dans ce contexte de profond remaniement institutionnel et politique. L’hypothèse principale est que l’arrivée des nouveaux investisseurs a entraîné une recomposition à la fois des espaces et des acteurs au sein de ces espaces. Pour tester cette hypothèse nous nous sommes intéressés aux zones concernées par un aménagement existant, en cours, ou projeté, quel que soit l’état d’avancent de ce projet, ébauché par des études ou se limitant à une demande d’attribution foncière.

Classification

Thème
Zone
géographique

Mise en ligne : 11 décembre 2013 | Mise à jour : 12 décembre 2013 | Auteur : Eric Léonard