Recherche sur le foncier rural au Sud Structurer Valoriser Dynamiser
2022 Par : Leonard Eric ;
Issue de : Approches du foncier coutumier ;

La communication propose d’explorer la question du marché foncier et des sens donnés aux transferts marchands de terre dans les communautés d’origine coloniale au Mexique, entre la deuxième moitié du XVIIIe siècle et la première du XIXe. A cette époque l’essor des échanges commerciaux a stimulé, d’une part, l’installation d’acteurs créoles ou métis dans les pueblos indigènes et, d’autre part, le développement des pratiques de crédit reposant sur la mise en gage ou la vente à réméré des possessions individuelles sur les propriétés communautaires. Les archives rendent compte des différends concernant les interprétations à donner aux transferts de ressources foncières (terre et plantations) dans le cadre de ces pratiques et aux modalités de remboursement des crédits engagés. Ils révèlent aussi les évolutions des critères mobilisés par les magistrats dans le traitement de ces litiges entre la période coloniale et la période indépendante-libérale, dans le sens d’un durcissement de la notion de « propriété », en prise avec la diffusion des idées libérales. La communication vise à aborder le foncier coutumier en tant qu’expression « du politique dans la propriété », c’est-à-dire comme outil d’analyse de la propriété en tant que manifestation d’un projet politique.