Recherche sur le foncier rural au Sud Structurer Valoriser Dynamiser

Gouvernance foncière et lutte contre la dégradation des terres : prendre au sérieux les droits fonciers et les processus sociaux

Cette note a été sollicitée par l’IRD au Pôle Foncier pour informer les débats dans le cadre de la COP15 sur la désertification, à Abidjan, du 09 au 20 mais 2022. Elle synthétise des réflexions collectives construites au sein du Pôle.
Parallèlement aux phénomènes climatiques, la dégradation des terres résulte d’activités humaines qui surexploitent des écosystèmes. Or, rares sont les espaces vides et sans droits. Toute intervention sur un écosystème prend place dans des espaces qui sont occupés, appropriés et exploités par des sociétés locales –agricoles, pastorales ou extractivistes– selon leurs propres règles. Les liens entre dynamiques foncières et dynamiques de dégradation sont un ainsi enjeu central des interventions visant à réhabiliter les terres. Prendre au sérieux ces liens demande d’être attentif à l’échelle et aux modalités des interventions.

Cette policy brief propose un état des connaissances sur les liens entre dynamiques foncières et dynamiques des écosystèmes , et identifie des lignes d’action pour les interventions de lutte contre la dégradation et pour la réhabilitation des terres. Ses principales conclusions sont les suivantes :
1. Une intervention de réhabilitation durable des terres ne peut reposer seulement sur des objectifs quantitatifs, définis en termes d’hectares réhabilités ou d’arbres plantés. Elle doit en priorité donner aux acteurs locaux, individuels et collectifs, au sein d’arènes bien identifiées, les moyens de définir et mettre en œuvre les actions qu’ils jugent utiles et pertinentes, dans des contextes écologiques et sociaux évolutifs et toujours particuliers. Une telle perspective donne une place centrale aux processus de négociation et d’ajustement des moyens et des objectifs.
2. Les « indicateurs quantitatifs » de l’état de terres ne sont que des éléments du diagnostic. La pertinence et l’efficacité d’une intervention de réhabilitation des terres dégradées reposent d’abord sur la volonté des acteurs locaux à agir et sur leur capacité à s’organiser à cette fin.
3. L’enjeu est de susciter et d’accompagner des dynamiques à travers lesquelles les incitations institutionnelles (par la sécurisation de l’accès aux terres) et financières, d’une part, l’accès à du matériel et des techniques, d’autre part, permettent aux acteurs locaux de modifier leurs pratiques et de mieux gérer la tension entre intérêts économiques à court terme et préservation des écosystèmes.
4. Il faut pour cela avoir une connaissance précise des usagers des terres, de leurs contraintes et intérêts, ainsi que des mécanismes de la gouvernance foncière. Cela suppose d’être attentif aux inégalités d’accès aux ressources et de capacités financières, aux effets différentiels des interventions (notamment du point de vue de l’exclusion de certains acteurs locaux) et aux conflits qu’elles peuvent susciter ou renforcer.

Usages agricoles de l’eau et intensification des systèmes productifs : quelles conséquences sur les ressources foncières? – Appel à communication du Réseau Foncimed

L’appel à communications du prochain séminaire du réseau Foncimed, 26-28 octobre 2022, Evora, Portugal, est disponible !

Ecole-chercheurs sur les transactions foncières et les marchés fonciers ruraux au Sénégal. Session 2 – 31 mars et 1er avril 2022

Portée par IPAR et le Pôle Foncier de Montpellier, en collaboration avec l’Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal, et soutenu par le Comité technique Foncier et développement, cette formation vise à permettre aux chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants, et membres d’OSC développer des compétences en matière d’analyse des transactions et des marchés fonciers en milieu rural, et à permettre à des doctorants sénégalais travaillant sur le foncier de mettre en œuvre leurs acquis à travers une enquête de terrain. Elle est ouverte à des participants d’autres régions, pour la partie théorique, qui se déroule en ligne.

La seconde session aura lieu en virtuel les 31 mars et 1er avril 2022. Les participants sénégalais pourront y assister depuis l’IPAR à Dakar ou la salle des actes de l’UFR de lettres et sciences humaines de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis.

Inscrivez vous ici pour suivre la session par zoom

Table ronde « Accaparement des terres en Algérie : regards croisés entre le Second Empire et la période contemporaine »

Jeudi 7 avril de 14h à 16h 
Salle de réunion 4.023 du 4e étage du Bâtiment de Recherches Sud, sur le campus Condorcet

Deuxième table ronde du cycle « Les dynamiques de l’appropriation des terres : perspective coloniale et Landgrabbing contemporain« 
Ce cycle est organisé par Pablo F. Luna (Erhimor-CRH), Michel Merlet (Expert en gouvernance des ressources naturelles, AGTER) et Emma TYROU (CEPN-SPI), sous les auspices de l’Erhimor/CRH et de la revue Etudes rurales, et avec le soutien d’AGTER.

Ces rencontres se proposent d’approcher d’une manière concrète dans un espace géographique donné le lien entre, d’une part, les processus coloniaux d’appropriation, d’expropriation et de réappropriation de la terre et des richesses naturelles, et d’autre part, l’accaparement des terres contemporain.
Dans une optique pluridisciplinaire, elles visent au dialogue entre l’histoire rurale et agraire et les sciences sociales comme l’économie politique, la sociologie, le droit foncier rural, ainsi que naturelles, notamment l’agronomie. La perspective historienne permettra de mieux comprendre les enjeux d’un phénomène multiforme qui se déploie de nos jours à l’échelle de la planète.

Omar BESSAOUD (CIHEAM-Montpellier), pour une présentation intitulée Les pratiques foncières du Second Empire (1850-70): capital bancaire et accaparement des terres en Algérie

Mourad BOUKELLA (Université d’Oran) qui interviendra sur Le processus d’individualisation- marchandisation des terres agricoles publiques dans l’Algérie post-indépendance.Lieu:

Inscription préalable demandée du fait de la capacité limitée de la salle (contact: traccaparement@gmail.com)

Lien de connexion:
https://cnrs.zoom.us/j/92673705190?pwd=bFNoMUpBMWxCUmhCWmYvdGpOVEdFZz09
ID de réunion : 926 7370 5190
Code secret : L3n6n7

Lancement d’un réseau de doctorant.es sur les thématiques foncières

Le foncier est un mot pluriel, évocateur d’espaces et de rapports sociaux. Il articule notamment l’urbain et le rural, le privé et le commun, les approches qualitatives et quantitatives… C’est une multitude de définitions, de méthodologies, de problématiques sociétales qui se croisent et s’enchevêtrent. C’est un sujet transversal qui ouvre un vaste champ de recherche pluridisciplinaire.

Doctorant.es appartenant à des laboratoires différents, nous travaillons tous trois sur les thématiques foncières par des approches variées et partageons l’envie d’échanger davantage et d’ouvrir nos horizons de recherche.

Dans notre environnement de recherche, nous constatons un isolement des doctorant.es travaillant sur le foncier. Le besoin d’échanger sur les cadres théoriques et les méthodes mobilisés se heurte à un manque d’espaces de communication dédiés. Ceux déjà existants traitent du foncier sous un angle ou dans un contexte territorial particulier. Ce manque d’espace de communication interne et externe n’est pas sans incidence sur le travail de thèse. Avec qui échanger pour nourrir sa réflexion, l’exposer, la confronter, l’enrichir ?

Animés par ces constats, nous proposons d’ouvrir un espace de discussion entre doctorant.es de tous horizons disciplinaires. Nous imaginons ce réseau comme une opportunité de confronter, de discuter et de mettre en résonance nos projets de recherche autour du foncier.

Que diriez-vous d’échanger sur vos projets de recherche, vos approches de l’objet foncier, vos interrogations, vos lectures ?

Si vous êtes intéressés, nous vous proposons de :

  • Vous inscrire sur le document suivant, afin de participer à dresser une liste exhaustive des doctorant.es travaillant sur le foncier  : Liste-doct-foncier 
  • Remplir le questionnaire suivant, afin de convenir d’une première date de rencontre en visioconférence : Date-doct-foncier 

Cette première rencontre sera l’occasion de vous présenter l’initiative telle que nous l’imaginons et surtout, d’échanger sur nos envies, nos besoins et notre implication collective.

En vous attendant nombreux !

Mathilde Fromage, Grâce Kassis & Antoine Ouvrard

Ecole-chercheurs sur les transactions foncières et les marchés fonciers ruraux au Sénégal. Session 1 – 10 et 11 mars 2022

Portée par IPAR et le Pôle Foncier de Montpellier, en collaboration avec l’Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal, et soutenu par le Comité technique Foncier et développement, cette formation vise à permettre aux chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants, et membres d’OSC développer des compétences en matière d’analyse des transactions et des marchés fonciers en milieu rural, et à permettre à des doctorants sénégalais travaillant sur le foncier de mettre en œuvre leurs acquis à travers une enquête de terrain. Elle est ouverte à des participants d’autres régions, pour la partie théorique, qui se déroule en ligne.

La première session aura lieu en virtuel les 10 et 11 mars 2022. Les participants sénégalais pourront y assister depuis l’IPAR à Dakar ou la salle des actes de l’UFR de lettres et sciences humaines de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis.

Voir le programme et les modalités de participation sur l’affiche ci-jointe.

Rappel – « Approches du foncier coutumier » Séances 3 et 4 ce jeudi 3 février

Les troisième et quatrième séances de la journée thématique « Approche du foncier coutumier » auront lieu comme prévu ce jeudi 3 février à 9h00. Voici les détails pour vous connecter :

https://univ-montp3-fr.zoom.us/j/98542697822

ID de réunion Zoom : 985 4269 7822

Le programme de la séance est disponible sur la page de la journée

Le nouveau site du Pôle Foncier est arrivé !

Cher.e.s collègues et ami.e.s,

Le site du Pôle foncier fait peau neuve !

Nous avons pris notre temps, mais le jeu en valait la chandelle, et le résultat final est, nous l’espérons, à la hauteur de l’attente. Ce sera à vous de nous le dire en utilisant ce nouvel outil qui a pu voir le jour en particulier grâce au travail de fond de Jonathan Benabou, qu’il en soit ici chaleureusement remercié !

Nous avons fait le choix d’une simplification des fonctionnalités du site tout en préservant le cœur des activités du Pôle foncier, en particulier les Doctoriales, les Journées thématiques (avec la possibilité de s’inscrire en ligne), et les Cahiers du Pôle.

Nouveauté importante, outre l’Annuaire, la Médiathèque vous permettra d’accéder à tous les contenus multimédias mis en ligne, y compris la série de documents de travail de l’UR REFO (régulations foncières), moment fondateur dans l’histoire du Pôle.

Nous comptons sur vous pour faire vivre cet outil en l’alimentant d’actualités foncières (annonces de thèses ou de HDR, articles, conférences et séminaires…). Enfin, n’hésitez pas à vous inscrire à la Lettre d’information pour suivre les actualités du Pôle foncier.

A bientôt de vous retrouver sur le site et lors des activités du Pôle foncier !

Pierre-Yves Le Meur et Mélanie Requier-Desjardins pour le Pôle foncier